Votre article a été ajouté à votre panier
(0)MON PANIER

Votre panier est vide.

INSTITUT ESTHEDERM


 

L'Histoire Le Corps Les Solaires Le Visage
Vidéos

 

INSTITUT ESTHEDERM
L'HISTOIRE

 

Institut Esthederm considère la peau comme un éco-système qui existe et vit en symbiose avec son milieu environnemental.
La peau ne se traite pas de façon déconnectée de l'ensemble de l'organisme, mais elle reflète l'état général de l'organisme, et évolue avec ses transformations.

 

1978 Création des premiers soins solaires bronzants (brevet Adaptasun).

En 1978, le produit solaire star de l’été en France est l’huile Piz Buin dont on s’enduit avec gourmandise pour profiter au maximum des effets bronzants du soleil. La recherche n’a pas encore mis en évidence les conséquences des UV sur le vieillissement de la peau. Les produits solaires se scindent en deux grandes familles : les produits pour bronzer sans protection efficace contre les UV, et les produits pour ne pas bronzer, véritables anti solaires laissant un film blanc sur la peau.

Jean-Noël Thorel ,biologiste, s’intéresse au sujet : pourquoi n’existe-t-il pas de produits solaires à la fois protecteurs et capables d’adapter la peau au soleil ?
« J‘étais tout aussi choqué par les produits anti-solaires qui empêchaient de bronzer que par les solaires qui jouaient avec le feu. Je trouvais bizarre que la technologie agisse contre la nature des choses. »
C’est ainsi que lui vint la volonté de créer une marque de cosmétiques basée sur le métabolisme naturel de l’épiderme.
« La peau ne sera pas traitée de manière statique, mais selon ses rythmes saisonniers, les cycles du jour et de la nuit, et selon son évolution dans le temps. »

Fort d’une équipe de trois biologistes, Jean-Noël Thorel fonde la marque Esthederm, à la frontière de l’esthétique et de la santé naturelle. La première ligne est de ce fait la ligne solaire : Les Soins Bronzants, incorporant les premiers composants biocompatibles avec la peau. L’alternative bronzant, non bronzant disparaît au profit des effets positifs du soleil, tout en protégeant l’épiderme des méfaits reconnus. Cette ligne solaire qui a su évoluer au fil des années est reconnue comme une des plus performantes du marché, et continue à être le pilier de la marque.

Années 1980 – 1990. La marque Esthederm créée la ligne Défépil une ligne novatrice qui ralentit la repousse des poils après épilation. Cette ligne permet à la marque d’intégrer le réseau des esthéticiennes dont la clientèle attendait le produit.
1986 Création du brevet Repair System assurant une activité réparatrice sur le derme.
1995 Création de la Skin Ecology permettant à la peau de s'adapter à son environnement.

1999 Création du brevet Eau Cellulaire
 Première eau «sosie» de l'eau dans laquelle baigne nos cellules. Agissant comme un booster d’énergie, l’Eau Cellulaire accroît l’efficacité des composants actifs des produits de soins, si bien que rapidement tous les produits de la marque ont été reformulés pour y incorporer l’Eau Cellulaire.

2002 Création de la proactivité rendant la peau active lors d'un soin cosmétique pour que les effets perdurent.
2006 Création du brevet Time Control System préservant la jeunesse de la peau.
2008 Création du brevet UvinCellium assurant une protection solaire interne.
2011 Création de E.V.E (Eléments Vitaux Essentiels) fruit de 15 années de recherche permettant la régénération naturelle des tissus.

L’équipe de chercheurs de la marque travaille aujourd’hui en collaboration avec des équipes du CNRS et de l’INSERM dans l’objectif d’enrichir toujours le développement scientifique de la marque.

 « Il y a beaucoup à faire en biocosmétologie. Après l‘ère de biologie cutanée, vient celle de l‘écologie cutanée. Le bio, c’est important mais c’est une application limitative. Ce qui nous intéresse, c’est la traçabilité des composants, leur utilité et leur mode de fonctionnement, pour servir la santé et la longévité de la cellule. » Jean-Noël Thorel

La marque est aujourd’hui présente sur tous les segments des soins de beauté : solaires, visage, corps, homme, si ce n’est le maquillage. La distribution s’est étendue à partir des instituts de beauté vers la distribution sélective en parfumerie et grands magasins.
Institut Esthederm se développe également à l’international avec une distribution dans une trentaine de pays.