Votre article a été ajouté à votre panier
(0)MON PANIER

Votre panier est vide.

Cristobal Balenciaga

BALENCIAGA
L'HISTOIRE


La phrase qui résume à elle seule tout le talent de Cristobal Balenciaga a été prononcée par Christian Dior et demeure légendaire : «La Haute Couture est comme un orchestre, dont le chef d'orchestre est Balenciaga. Nous autres couturiers sommes les musiciens et nous suivons les indications qu'il nous donne. Coco Chanel, elle-même l'a reconnu: «Balenciaga est un couturier dans le vrai sens du terme. Il est capable de couper lui même les matières, d'assembler une création et d 'en faire les coutures. Les autres sont tout simplement les créateurs de mode.

 Cristóbal Balenciaga Eizaguirre est né à Getaria dans la région basque de l' Espagne. Il avait le choix de devenir soit pêcheur comme son père, ou soit prêtre comme son oncle. Mais Cristóbal ne voulait pas de tout cela, il voulait créer des vêtements. Suivant les traces de sa mère couturière, il apprend les rudiments du métier.

En 1907 à San Sebastián il débute son apprentissage de couture à la la Maison Gómez et à la Nouvelle-Angleterre, les meilleurs maisons de couture de l'époque. En 1911, il trouve un emploi au grand magasin « Au Louvre » et en seulement deux ans est nommé directeur de la confection pour dames. Tout en travaillant Au Louvre, il se déplace fréquemment à Paris et devient familier des grandes maisons de mode. En 1914, il se déplace à Bordeaux pour travailler dans la boutique d'un tailleur de renom.

En 1917, il ouvre sa propre maison à San Sebastián sous le nom de C. Balenciaga. En 1919, il s'associe avec les soeurs Lizaso, pour créer la Compagnie Balenciaga à San Sebastian.

En 1924,i l dissout la compagnie pour assurer seul son développement toujours à San Sebastian. La reine María Cristina et l'Infante Isabel Alfonsa deviennent des clientes fidèles comme nombre dames de la cour royale.

En 1927, il fonde Eisa Costura, dédiée à la confection traditionnelle de qualité, et installe l'entreprise à côté de son salon de haute couture.

En 1931, la proclamation de la Seconde République espagnole conduit un grand nombre de ses clients à l'exil, et entraîne une chute drastique de son activité haute couture. Il est donc obligé de redéployer son entreprise vers un prêt à porter plus abordable. En 1935 il ouvre une succursale à Barcelone.

 

La couture Balenciaga à Paris


La guerre civile espagnole en 1936 oblige Cristobal Balenciaga à fuir le pays. Il suspend les activités régulières de ses maisons de couture de San Sebastian, Madrid et Barcelone. Il déplace le siège social de sa société à Paris au 10 avenue George V. En Juillet, il ouvre son magasin au nom de BALENCIAGA en partenariat avec Nicolás Bizcarrondo et Wladzio d'Attainville. Le 5 Août, il y présente sa première collection de haute couture qui connaîtra un large succès.
En 1939, il présente une collection avec une influence historique profonde et des références claires à la mode et les styles du Second Empire français du 17ème siècle. Ses robes "Infanta" sont un énorme succès. Les collections Balenciaga s'inspirent de la mode traditionnelle espagnole, principalement dans son usage spectaculaire de magnifiques broderies et passementeries.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Balenciaga prend part au «Théâtre de la Mode", une exposition itinérante de mannequins habillés de vêtements haute couture crées par les meilleurs designers de Paris.

Cristobal Balenciaga la couture

L'exposition se déplace à travers l'Europe et l'Amérique pour vanter le rôle de Paris en tant que centre international de la mode.

En 1947, la Maison Balenciaga lance son premier parfum, Le Dix. Une élégante composition aldéhydique iris-violette délicate et élégante signée par le parfumeur Francis Fabron, inspirée par la facette aldéhyde de Chanel No.5
Après le parfum « La Fuite des Heures » en 1949, Balenciaga lance Quadrille en 1955, un parfum sensuel aux notes fruitées où le jasmin s'unit avec des épices chaudes dans un nuage poudré.

Paris aimait sa coupe extraordinaire, sa finition, ses arcs et boléros, ses volants de flamenco et le brodé toreador de ses vestes - et parmi les inconditionnelles, des stars de cinéma comme Greta Garbo, Marlene Dietrich, Ginger Rogers ou Carole Lombard. Ce couturier si talentueux insistait pour que seules les femmes de caractère portent Balenciaga.

Au fil des ans, les dessins de Balenciaga ont évolué pour devenir plus simples, plus épurés. Mais au cours des années 60, il estima que sa vision de la mode sans compromis ne pouvait se diluer dans un consumérisme frénétique. En 1968, au fait de sa gloire, Cristóbal Balenciaga prend sa retraite, laissant les femmes élégantes le cœur brisé. (On dit que la comtesse Mona Bismarck a pleuré en se fermant dans sa chambre pendant trois jours ...)

Balenciaga Florabotanica


Les parfums Balenciaga



Les parfums et Balenciaga ont toujours été inextricablement liés, dans le cœur des femmes. Le Dix de Balenciaga a été l' un des parfums le plus apprécié de son époque, créé par Francis Fabron (également créateur de L'Air du Temps). L'élégant et mystérieux Quadrille, et La Fuite des Heures, portaient en eux la touche couture Balenciaga qui faisait rêver le monde.

Ce ne fut que sous la direction de Nicolas Ghesquière en 1997, le premier designer à vraiment reprendre le flambeau de Cristóbal Balenciaga, que la maison retrouva toute sa créativité pour se réinstaller dans l'univers de la parfumerie.

 

Ce fut d' abord Balenciaga Paris, et sa bouteille si simple et élégante, avec comme nouvelle muse Charlotte Gainsbourg qui s'impliqua dans le choix de la version finale aux notes riches de violette printanière.


Puis Florabotanica a été lancé en 2012: un «jardin secret» parfumé, la fusion de l'ambre, la rose, l' œillet, la menthe et le vétiver, incarné par Kristen Stewart l'héroïne de Twilight.

Comme Nicolas Ghesquiere l'a illustré à l'époque, «Nous nous mettons vraiment dans la peau de botanistes découvrant des plantes énigmatiques dont nous voulons découvrir le secret, et de prélever des échantillons de fleurs pour nos recherches. Nous avons créé une bouteille qui exprimerait toute la technique scientifique, des lignes épurées et un jeu de miroirs comme des diapositives que vous trouverez dans les laboratoires. Florabotanica a remporté le prix de la Fragrance Fondation en 2013 comme parfum de l'année.

Alexander Wang a rejoint Balenciaga en tant que directeur de la création. Un challenge passionnant, qui llui permet d'user de toute sa créativité pour réinterpréter et immortaliser le style distinctif, moderne et innovant imposé par Cristóbal Balenciaga. L'automne 2014 verra sa première création de parfum pour la maison de mode ...

Rosabotanica, dotée d'un flacon contemporain tout aussi exceptionnel, une fois encore avec Kirsten Stewart comme égérie, représente la deuxième fleur du jardin magique de Balenciaga. Un parfum qui reprend un territoire floral futuriste avec une note végétale rose épicée, des feuilles de figuier vertes et laiteuses, et un "expérimental" accord de rose.

Nul doute que l'héritage de Cristobal Balenciaga continuera à inspirer des créateurs talentueux pour nous faire vivre une parfumerie innovante.